Ce site utilise des cookies qui sont essentiels à son fonctionnement. Nous utilisons des cookies supplémentaires pour soutenir des fonctionnalités optionnelles du site ou recueillir des statistiques d'utilisation anonymes pour l'amélioration de celui-ci. Plus d'informations
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

L'ADMINISTRATION
DE L'INSULINE

Comprendre les schémas insuliniques

Le but de la prise d'insuline est de limiter les variations glycémiques tout au long de la journée et de la nuit. 
 
Les schémas d'injections (une à plusieurs injections/jour) dépendent de vos besoins en insuline, de votre type de diabète, de votre mode de vie et doivent être prescrits par votre médecin. 

Dans le cadre d'une intensification du traitement, en schéma dit basal-bolus : 

  • L’insuline basale correspond à une ou deux injections d’insuline lente (elle couvre les besoins de la journée). Si vous utilisez une pompe à insuline, cela correspond au débit de base.
  • Le bolus correspond à l'insuline nécessaire pour couvrir les besoins liés aux repas. Il s'agit d'une injection d’insuline rapide au moment des repas. Le nombre d'unités injectées dépend du nombre de glucides ingérés.

Tout au long de la journée, une personne avec un diabète doit surveiller sa glycémie. Si la glycémie est élevée, un bolus de correction permet, grâce à une injection d’insuline rapide, de corriger cette glycémie.

Les différentes thérapies pour l'administration de l'insuline sont :

  • La thérapie par multi-injections
  • La thérapie par pompe à insuline

La thérapie par multi-injections

Les multi-injections quotidiennes, appelées schéma basal - bolus, permettent de proposer une certaine flexibilité aux personnes diabétiques de type 1.

Le schéma basal - bolus nécessite l'emploi de deux insulines :

  • Insuline à action lente pour le basal : cette insuline est injectée une à deux fois par tranche de 24 heures et contribue au fonctionnement normal du corps en dehors des repas.
  • Insuline à action rapide pour les bolus : cette insuline est injectée à chaque prise d'aliment ou de boisson sucrée afin de couvrir l'apport de glucose.

Une fois l'insuline injectée, ne pas modifier le repas prévu. Si vous mangez moins, vous aurez trop d'insuline et vous risquerez l'hypoglycémie. Si vous mangez trop, il faudra vous refaire une injection pour couvrir cet apport de glucide supplémentaire. 

Certaines personnes peuvent avoir du mal à équilibrer leur diabète malgré les multi-injections. Il ne faut alors pas hésiter à discuter avec l’équipe médicale des autres options thérapeutiques disponibles, telles que la pompe à insuline.

La thérapie par multi-injections peut être couplée avec un système de Mesure du Glucose en Continu. Pour en savoir plus, cliquez ici.

La thérapie par pompe à insuline

Le traitement par pompe à insuline est une avancée technologique pour les personnes avec un diabète qui souhaitent maîtriser leur diabète, et vivre une vie aussi normale que possible.

Avec une pompe à insuline, les personnes diabétiques peuvent pratiquer une activité physique avec plus de flexibilité sans avoir à s'alimenter au préalable (en fonction du taux de glucose). Ils peuvent savourer leurs repas sans s'inquiéter de devoir se piquer à chaque aliment ingéré. Ils peuvent vivre leur vie sans qu'elle soit limitée par les horaires des injections. Cela est d'autant plus valable lorsque la pompe est couplée à un système de Mesure du Glucose en Continu qui les alerte lorsque leur glycémie varie.

De plus, une pompe à insuline bien utilisée permet d'améliorer l'équilibre glycémique2. Pour en savoir plus sur les enjeux d'un bon équilibre glycémique , cliquez ici.

La pompe à insuline est un appareil de la taille d'un téléphone portable, porté à même le corps, dans une sacoche ou sur une ceinture. Un petit tube en plastique, appelé canule, relié au réservoir de la pompe par un cathéter, est placé sous la peau. Il est situé au niveau du ventre, de la cuisse ou du haut des fesses et se change tous les deux à trois jours.

Les principales indications pour la thérapie par pompe à insuline (Consensus d’experts SFD1) sont :

  • Elévation du taux d’HbA1c persistante en dépit de multi-injections intensifiées
  • Hypoglycémie récurrente (sévère ou modérée mais fréquente)
  • Forte variabilité glycémique
  • Variabilité des besoins en insuline
  • Traitement par multi-injections permettant un bon contrôle glycémique mais ayant des conséquences sur la vie sociale et professionnelle
  • Grossesse prévue ou en cours

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à en parler avec votre médecin ou votre diabétologue.

Les résultats cliniques

Des études cliniques soulignent les principales différences entre la thérapie par pompe et les multi-injections

Diabète de type 1 :

  • Réduction moyenne de 0,62%2 de l’HbA1c
  • Réduction du nombre et du taux d’hypoglycémies sévères :
    • Par 4,19 chez les patients diabétiques de type 12
    • Moins 50 % chez les enfants diabétiques de type 13
  • Amélioration significative de la variabilité glycémique4

Diabète de type 2 :

Personnes diabétiques de type 2 (en échec thérapeutique sous multi-injections)5 :

  • Amélioration significative de l’HbA1c et de l’équilibre glycémique
  • Réduction des besoins en insuline
  • Pas de prise de poids significative

Testez vos connaissances !

Quelles sont les différentes thérapies d'administration de l’insuline ? 

 
La thérapie par multi-injections et la thérapie par pompe à insuline
 
La Mesure du Glucose en Continu
Références
  1. Lassmann-Vague V. et al. When to treat a diabetic patient using an external insulin pump. Expert consensus. Société Francophone du diabète 2009. Diab Metab 2010;36:79-85.2543.
  2. Pickup J et al. Severe hypoglycaemia and glycemic control in type 1 diabetes: meta-analysis of multiple daily insulin injections compared with continuous subcutaneous insulin infusion. Diabetic Medicine 2008;25:765-74. Based on meta-analysis of 21 Randomised Controlled Trials (RCTs) in Type 1 Diabetes patients using insulin pump therapy. 
  3. Boland EA et al. Continuous Subcutaneous Insulin Infusion, a new way to lower risk of severe hypoglycemia, improve metabolic control, and enhance coping in adolescents with type A diabetes. Diabetes Care 1999 Nov; Vol. 22 (11), pp. 1779-84.
  4. Pickup JC et al. Determinants of glycaemic control in type 1 diabetes during intensified therapy with multiple daily insulin injections or continuous subcutaneous insulin infusion: importance of blood glucose variability. Diabetes/ Metabolism Research and Reviews 2006;22:232-7
  5. Aronson et al. Sustained efficacy of insulin pump therapy compared with multiple daily injections in type 2 diabetes: 12-month data from the OpT2mise randomized trial. Diabetes, Obesity and Metabolism 2016.