Ce site utilise des cookies qui sont essentiels à son fonctionnement. Nous utilisons des cookies supplémentaires pour soutenir des fonctionnalités optionnelles du site ou recueillir des statistiques d'utilisation anonymes pour l'amélioration de celui-ci. Plus d'informations
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Nous avons mis à jour notre déclaration de confidentialité. Consultez la nouvelle version ici.

#StopHypo L’HYPOGLYCÉMIE VOS TÉMOIGNAGES

PARTAGEZ
VOTRE QUOTIDIEN

ÉCRIRE UN TÉMOIGNAGE

#Stop
Hypo

  • « L’hypo en un mot c’est galère, elle intervient n’importe quand, elle n’a pas de créneau horaire. »

    Elise, 38 ans.

    Découvrir son témoignage

  • « L’hypoglycémie pour moi est sans aucun doute la plus grande de mes hantises, car cela a un impact phénoménal sur mon quotidien et sur ma qualité de vie. »

    Béatrice, 45 ans.

    Découvrir son témoignage

  • « La difficulté des hypo c’est les sensations de jambes molles, les tremblements, la difficulté à parler et à penser, la confusion… »

    Laura, 60 ans.

    Découvrir son témoignage

  • « Les signes de l’hypo sont très désagréables : palpitations cardiaques, on a l’impression que le cœur va sortir de la cage thoracique »

    Margaux, 34 ans.

    Découvrir son témoignage

  • « Les hypo sont assez handicapantes, notre comportement change, on est excité, on ne se sent pas bien [...] c’est très fatigant et dur à gérer. »

    Léna, 31 ans.

    Découvrir son témoignage

  • « Je me suis retrouvé dans des situations où mon épouse m’a attrapé juste avant que je parte travailler, petit détail, j’avais juste oublié de m’habiller [...]

    Bruno, 50 ans.

    Découvrir son témoignage

  • « Les hypoglycémies sont très handicapantes, car il faut arrêter toute activité, attendre, se reposer et faire que les sucres agissent. »

    Julie, 35 ans.

    Découvrir son témoignage

  • « Mon fils a tendance à faire des hypo nocturnes, c’est très angoissant, cela demande une vigilance quasi permanente, donc des nuits très courtes. »

    Anna, 47 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Je vis très mal les hypoglycémies»

    Magali, 50 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Pas si simple. Au repos, je gère, verre d’eau et sucre et contrôle de la glycémie»

    Robert, 61 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Quand j’étais sous aiguille, une hypo me déclenchait une crise de nerfs, des pleurs ingérables»

    Evelyne, 59 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Lorsque je suis en hypoglycémie, je commence à ressentir une très grosse fatigue, une masse sur moi»

    Christine, 59 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Donc oui l’hypo pour les intimes, arrive toujours à un moment critique de notre vie de diabétique»

    Constant, 36 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «L'hypoglycémie est très dangereuse surtout quand il n’y a pas d’effets secondaires»

    Frederic, 66 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Bonjour moi j’ai un diabète de choc lorsque mon fils s’est tué en moto»

    Claudine, 57 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «L’hypoglycémie où l’enfer qui me transformerait en boulimique...»

    Marine, 28 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Alors la fatigue s’accumule et la patience diminue, donc quand vous êtes animatrice ce n’est pas le top»

    Juliette, 18 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Certain les craigne, il ne le faut pas, car sinon, cela devient une obsession génératrice de stress et donc d’hypo ou d’hyper»

    Anthony, 44 ans.

    Découvrir son témoignage

  • «Au début quand j’étais petite je les ressentais facilement j'étais fatigué et je tremblais»

    Eloîse, 16 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Lorsque les enseignants remarquent les symptômes d’une hypoglycémie certains s’inquiètent, d’autres regardent juste ce qu’il se passe...»

    Manon, 18 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Moi j’ai toujours peur que mon compagnon fasse une grosse hypo quand il est seul avec notre bébé»

    Lisa, 22 ans

    Découvrir son témoignage

  • «L’hypoglycémie c’est perdre la raison. C’est sentir toutes nos forces nous quitter»

    Sarah, 24 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Bonjour, Diabétique depuis...»

    André, 70 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Bonsoir 24 ans de diabète derrière moi et énormément d’hypos...»

    Guillaume, 35 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Je suis D.I.D (très, très instable) et d’origine génétique, car mon frère a eu la maladie au même âge que moi, c’est à dire 28 ans»

    José, 53 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Je suis maman de Romain 9 ans diabétique de type 1 depuis bientôt 2 ans»

    Laurence, 49 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Le plus dur c’est au début, quand on commence à comprendre la maladie, les hypos surprises »

    Mathieu, 39 ans

    Découvrir son témoignage

  • «C’est la maman qui parle et qui vit dans le stress de l’hypo et du malaise avec perte de connaissance et convulsions»

    Angéle, 11 ans

    Découvrir son témoignage

  • «Pour moi une hypo ça équivaut à une mauvaise nuit, c’est se réveiller, car mon corps est en manque de sucre»

    Marco, 23 ans

    Découvrir son témoignage

  • PARTAGEZ VOTRE TÉMOIGNAGE

    ÉCRIRE UN TÉMOIGNAGE