Ce site utilise des cookies qui sont essentiels à son fonctionnement. Nous utilisons des cookies supplémentaires pour soutenir des fonctionnalités optionnelles du site ou recueillir des statistiques d'utilisation anonymes pour l'amélioration de celui-ci. Plus d'informations
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Nous avons mis à jour notre déclaration de confidentialité. Consultez la nouvelle version ici.

Pourquoi est-il important de changer
son cathéter tous les deux à trois jours ?

Changer son cathéter tous les deux à trois jours est préconisé pour un contrôle glycémique optimal et une réduction des éventuelles complications dermatologiques4

Lorsque le cathéter n’est pas changé comme préconisé, votre peau peut faire des réactions comme :

  • Des petits points rouges sur la peau
  • Des démangeaisons
  • Des irritations
  • Une réaction inflammatoire qui peut être dû au collant
  • Une sècheresse de la peau

et parfois :

  • Une infection de la zone (abcès)
  • Une zone bleue apparait (si le cathéter a été mal posé initialement)
  • Une lipodystrophie (petite boule qui se forme sous la peau après une diffusion trop importante d’insuline). La lipodystrophie peut-être douloureuse lorsque l’on appuie sur la zone. Elle empêche également l’insuline de se diffuser correctement.

N’hésitez pas à consulter votre médecin pour trouver la solution adaptée à votre problème.

Des études cliniques ont montré qu’une durée du port du cathéter plus longue est corrélée à une augmentation des valeurs glycémiques (glycémie moyenne, glycémie à jeun et post-prandiale).1-4

Une durée de port supérieure à 3 jours augmente le risque de complications dermatologiques3. Il est crucial d’essayer d’éviter au mieux ces complications dermatologiques par un changement régulier du cathéter, des mesures d’hygiène, et une bonne rotation des sites d’insertion. 

Les recommandations de l’AADE4 sont en ligne avec ces résultats cliniques : un changement fréquent (toutes les 48h) du réservoir, du cathéter et du site d’insertion permet d’optimiser l’efficacité du traitement et d’éviter les complications cutanées. 

Références
  1. Thethi et al. Consequence of delayed pump infusion line change in patients with T1DM treated with CSII. J Diabetes Complications 2010. 
  2. Perrin et al. A web-based study of the relationship of duration of insulin pump infusion set use and fasting blood glucose level in adults with type 1 diabetes. DTT 2015. 
  3. Schmid et al. Pilot study for assessment of optimal frequency for changing catheters in insulin pump therapy-trouble starts on day 3. J Diabetes Sci Technol 2010.
  4. American Association of Diabetes Educators. 2011 : Recommandations de l’association américaine des éducateurs en diabète.