Ce site utilise des cookies qui sont essentiels à son fonctionnement. Nous utilisons des cookies supplémentaires pour soutenir des fonctionnalités optionnelles du site ou recueillir des statistiques d'utilisation anonymes pour l'amélioration de celui-ci. Plus d'informations
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Comment se passe le retour à l’école
Pour un enfant
diabétique ?

Diabète de l’enfant : Comment se passe le retour à l’école ?

Le retour à l’école est une étape importante dans la vie d’un enfant diabétique. Il est important de préparer ce retour avec le personnel scolaire pour lui expliquer la pathologie et discuter ensemble des différentes situations auxquelles il pourrait faire face durant une journée à l’école.

L’accompagnement de l’enfant, la compréhension de la maladie par les camarades et les enseignants sont des étapes délicates, mais importantes pour le bon déroulement de la scolarité. Vous trouverez ci-dessous quelques outils qui peuvent vous aider pour préparer le retour à l’école.

Quels outils sont à ma disposition pour le retour à l’école de mon enfant ?

Le projet d’accueil individualisé (PAI)

Il est fortement conseillé (mais pas obligatoire) de mettre en place un Projet d’Accueil individualisé communément appelé PAI. Le PAI permet d’identifier les besoins de votre enfant pendant tout le temps passé à l’école, ainsi que les conduites à tenir pour les différents intervenants. C’est également un moyen de renforcer la relation de confiance entre les différents interlocuteurs. Lorsqu’on se retrouve confronté au diabète juvénile ou infantile, il est en effet essentiel de construire ensemble une véritable relation de confiance entre l’enfant et les divers intervenants du quotidien. Le diabète chez les jeunes peut-être difficile à vivre (différence, exclusion, isolement possible, etc.), le personnel éducatif doit pouvoir être en mesure de créer des conditions favorables à une scolarité normale.

Le projet d’accueil individualisé (PAI) concerne les enfants et adolescents atteints de troubles de la santé.

Il s’agit d’un document écrit qui permettant de préciser les adaptations à apporter à la vie de votre enfant ou de votre adolescent lorsqu’il se trouve en collectivité (crèche, école, collège, lycée, centre de loisirs).

Ce document est élaboré à la demande de la famille, en accord avec le directeur de l’école. Et à partir des besoins thérapeutiques de l’enfant ou l’adolescent, en concertation avec, selon le cas, le médecin scolaire, de la Protection maternelle et infantile (PMI), ou le médecin et l’infirmier(ère) de la collectivité d’accueil. Les besoins thérapeutiques de l’enfant ou l’adolescent sont précisés dans l’ordonnance signée par le médecin qui suit l’enfant ou l’adolescent dans le cadre de sa pathologie.

Il est rédigé en commun avec l’école et le médecin scolaire à l’image d’un contrat pour aider au bon accueil de l’enfant à l’école. Il est valable de quelques jours à un an et des modifications peuvent être apportées en cours d’année.

Dans le cadre d’un diabète juvénile, lorsqu’un projet de PAI est mis en place, mais qu’il n’est pas encore terminé ou complété et que votre enfant doit retourner à l’école, cela ne pose pas de problème. Le délai de signature du PAI ne peut être un motif de retard pour le retour à l’école.

Pour plus d’information sur le PAI, et le retour à l’école de façon générale, rendez-vous sur le site de l’aide aux jeunes diabétiques : http://www.ajd-diabete.fr/le-diabete/vivre-avec-le-diabete/la-scolarite

Il est important de noter que votre enfant ne peut en aucun cas être exclu des activités physiques, sorties scolaires, etc. à cause de son diabète (article D312-1 du Code de l’éducation et la circulaire n° 99-136 du 21 septembre 1999).

Tout comme ses camarades, un enfant diabétique doit pouvoir effectuer toutes les activités et être intégré de la même façon qu’un enfant n’ayant pas de pathologie particulière.
De même, lors d’un goûter d’anniversaire, ou lors d’une tombola organisée par l’école rien n’empêche votre enfant de participer. Il suffit de prévoir en amont la façon de gérer ce moment (dose d’insuline si gâteau, etc.).

Pour expliquer le diabète aux ami(e)s de votre enfant, n’hésitez pas à télécharger le guide « Lenny explique le diabète » spécifiquement adapté à l’explication du diabète pour les enfants.

Vous trouverez également de plus amples informations dans la rubrique sur la scolarité de l’AJD.


Diabète juvénile et accompagnement scolaire : l’AVSI

Dans certains cas de pathologies et de diabète juvénile, il est possible de faire la demande d’un(e) auxiliaire de vie scolaire individuel — ou AVSI. C’est une aide-permanente qui permet à l’enfant d’être autonome et de s’intégrer en classe. Peu d’enfants peuvent bénéficier de l’AVSI. Néanmoins, il est possible de faire une demande conjointe avec l’école auprès de la MDPH (reconnaissance de situation de handicap).

Plus d’informations sur : http://www.ajd-diabete.fr/le-diabete/vivre-avec-le-diabete/la-scolarite/


Les repas à la cantine 

Concernant les repas à la cantine, l’AJD vous donne des conseils pour accompagner au mieux la prise de repas au sein de l’établissement scolaire.

Plus d’informations sur : http://www.ajd-diabete.fr/le-diabete/vivre-avec-le-diabete/la-scolarite/#La_cantine_scolaire

Pour échanger avec des parents d’enfants diabétiques

Anaïs glycémie et gourmandise
Maman d’une petite fille diabétique, Florence partage sur la page Facebook qu’elle anime, les expériences de sa fille diabétique, la glycémie, la pompe à insuline etc...

Maman Designer d'un Enfant Diabétique
Sabine tient un blog sur lequel vous pourrez en apprendre plus sur le diabète chez l’enfant tout en partageant ses créations en tant que designer.

« À la reprise de ma fille à l'école l'année dernière, ça s'est très bien passé... Les copains de sa classe lui avaient fait des dessins et la maîtresse était venue la voir à l’hôpital et avait amené les dessins... À son retour tous les copains étaient contents de la revoir et lui ont posé pleins de questions… Elle était le centre d’intérêt de la classe pendant quelques jours et tout va très bien. »