Ce site utilise des cookies qui sont essentiels à son fonctionnement. Nous utilisons des cookies supplémentaires pour soutenir des fonctionnalités optionnelles du site ou recueillir des statistiques d'utilisation anonymes pour l'amélioration de celui-ci. Plus d'informations
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

L’HYPERGLYCéMIE
 

Qu’est-ce que l’hyperglycémie ?

Pour la majorité des personnes diabétiques, l’hyperglycémie se traduit par une glycémie supérieure aux valeurs cibles suivantes :

  • Supérieure à 130 mg/dl à jeun ou avant un repas
  • Supérieure à 180 mg/dl, deux heures après un repas

L'hyperglycémie se produit lorsque la quantité d’insuline dans le sang est insuffisante ou inefficace. Le glucose ne pouvant entrer dans les cellules par manque d’insuline, il s’accumule dans le sang et fait monter la glycémie1.

L’hyperglycémie chronique, même peu élevée, peut entraîner des complications à long terme (AVC, cécité, insuffisance rénale, amputation…)

Quelles sont les causes de l’hyperglycémie ?

Les principales causes de l’hyperglycémie sont1,2 :

  • Alimentation plus riche en glucides
  • Diminution de l’activité physique
  • Insuffisance d’insuline et/ou de médicaments pour gérer le diabète
  • Stress
  • Prise de certains médicaments qui peuvent faire monter la glycémie

Le saviez-vous ?

  • Le phénomène dit de l'aube est un processus naturel qui se produit vers la fin de la nuit. Le corps libère à ce moment des hormones, telles que le cortisol, l’adrénaline et l’hormone de croissance, qui agissent dans le but, entre autres, de préparer le corps au réveil. Ces hormones favorisent la libération de glucose par le foie en plus de nuire à l’action de l’insuline, ce qui peut faire augmenter la glycémie. Ainsi, il est possible de se réveiller le matin avec une glycémie élevée alors qu’elle se trouvait dans les valeurs cibles au coucher, sans avoir mangé. Un ajustement de la médication peut parfois s’avérer nécessaire pour corriger le problème. Si vous êtes dans ce cas, parlez-en à votre médecin3.
  • L’hyperglycémie de rebond est un phénomène surtout nocturne. Il décrit une hyperglycémie matinale de rebond consécutive à une hypoglycémie. Cet effet est le plus souvent révélateur d'un déséquilibre entre la dose d'insuline délivrée et les besoins réels en insuline.

Les symptômes de l'hyperglycémie

Les débuts d’une hyperglycémie sont en général sans symptômes. Il est donc nécessaire de contrôler régulièrement votre glycémie. 
Les symptômes de l’hyperglycémie sont entre autres la fatigue, la soif, la sensation de bouche sèche, des urines abondantes.
 

Prévenir l'hyperglycémie

Dans la plupart des cas, l’hyperglycémie peut être évitée en adoptant les précautions suivantes :

  • Mesurer la glycémie régulièrement
  • Avoir une alimentation adaptée à ses besoins 
  • S'injecter les doses d'insulines ou prendre le traitement tel que prescrit par votre professionnel de santé1

Comment traiter une hyperglycémie ?

  • Tout d'abord, contrôlez régulièrement votre glycémie.

Si votre glycémie est supérieure à 2,50 g/l, il est recommandé de contrôler les corps cétoniques à l’aide de bandelettes urinaires ou d’un lecteur adapté. Quand il y a une carence en insuline, des corps cétoniques apparaissent dans le sang puis dans les urines. En cas de présence de corps cétoniques, reportez-vous aux conseils de votre médecin ou de votre diabétologue.

  • Boire suffisamment d’eau pour prévenir la déshydratation (250 ml d’eau toutes les heures)
  • Contrôlez à nouveau votre glycémie avant votre prochain repas et ajustez votre dose d’insuline si la lecture de la glycémie en montre la nécessité.

Si votre glycémie est très élevée et que le contrôle urinaire indique la présence de corps cétoniques, il s’agit d’une situation d’urgence. Contactez votre médecin ou l’hôpital qui vous conseillera pour l’adaptation de vos doses d’insuline. Si cette situation survient au coucher, veillez à ne pas vous endormir tant que vos résultats indiquent la présence d’acétone (risque d’acidocétose).2

Questions à se poser après une hyperglycémie

  1. Est-ce que mon alimentation est adaptée à mes besoins ? 
  2. Ai-je mal évalué les glucides ingérés ?
  3. Ai-je bien ajusté mes doses avant et pendant l’activité physique ou la consommation d’alcool ?
  4. Ai-je pris un bolus d’insuline adapté au repas (protéines, matières grasses) ?
  5. Est-ce que je ne sous-dose pas mon insuline par peur de l’hypoglycémie ?