Ce site utilise des cookies qui sont essentiels à son fonctionnement. Nous utilisons des cookies supplémentaires pour soutenir des fonctionnalités optionnelles du site ou recueillir des statistiques d'utilisation anonymes pour l'amélioration de celui-ci. Plus d'informations
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Expliquer le diabète : le cas de l'hypoglycémie

22-02-2018

L’hypoglycémie : symptômes, conséquences et informations pratiques

« Garder un bon équilibre glycémique » ; ces quelques mots sont un des enjeux principaux dans la vie d’une personne diabétique qu’elle soit de type 1 ou de type 2. Mais que signifie réellement garder « un bon équilibre » ? Le « bon équilibre » c’est lorsque votre temps passé en « normo-glycémie » est supérieur au temps passé en « hyperglycémie » ou en « hypoglycémie ». Aujourd’hui c’est à l’hypoglycémie que nous allons nous interesser.

L’hypoglycémie c’est lorsque votre taux de sucre dans le sang est trop faible. Une hypoglycémie correspond à une glycémie inférieure à 70 mg/dl. Ce taux peut néanmoins varier en fonction de chaque individu.

De façon générale, l’hypoglycémie survient lorsque votre organisme est en manque d’apport glucidique ou bien parce que trop d’insuline est présente dans le corps. Les causes de l’hypoglycémie peuvent être nombreuses : saut d’un repas ; repas faible en apport glucidique ; mauvaise estimation des glucides ; consommation d’alcool, activité physique etc…

Les symptômes de l’hypoglycémie les plus courants sont les suivants :

Vous tremblez, vous vous sentez faible et fatigué(e) ; votre vision peut être floue, vous avez de grandes difficultés à vous concentrer... L’énervement, l’angoisse et la peur peuvent aussi être ressentis durant un épisode d’hypoglycémie.

Il existe 2 sortes d’hypoglycémie :

  • L’hypoglycémie non sévère : les symptômes sont ressentis et la personne peut corriger l’hypoglycémie en mangeant ou en buvant quelque chose qui contient des glucides. 
  • L’hypoglycémie sévère : nécessite l’assistance d’un tiers et peut conduire à une hospitalisation.

Une hypoglycémie n’est pas anodine car le corps peut mettre jusqu’à 11h(2) pour revenir à son état d’homéostasie c’est-à-dire dans un état biologique normal.
C’est une des raisons pour lesquelles 74%(1) des personnes ayant un diabète de type 1 modifient leurs doses d'insulines suite à une hypoglycémie ; pour être sûres de ne plus en faire. (Plus d’informations sur l’hypoglycémie)

Pour l’entourage, l’hypoglycémie peut être une véritable source d’angoisse, en particulier pour les parents qui peuvent se lever plusieurs fois par nuit pour vérifier la glycémie de leur enfant. Des solutions existent pour vous protéger de l’hypoglycémie. Il est important d’en parler avec votre diabétologue.

À l’occasion du congrès annuel de la Société Francophone du Diabète (SFD) qui aura lieu à Nantes du 20 au 24 Mars 2018, nous proposerons sur notre stand un casque de réalité virtuelle qui permettra aux soignants de simuler une hypoglycémie au cours d'une situation de la vie quotidienne.


1Leiter LA, et al. Assessment of the impact of fear of hypoglycemic episodes on glycemic and hypoglycemia management. Can J Diabetes 2005; 29: 186-92. 

Brod M. et al. The impact of non-severe hypoglycemic events on daytime function and diabetes management among adults with type 1 and type 2 diabetes. Journal of Medical Economics. 2012. 15:5, 869-877.