Le diabète au quotidien

Activités physiques


Les activités physiques sont un élément important dans la gestion du diabète car elles favorisent la circulation et sont bénéfiques aux fonctions cardiovasculaire et respiratoire, mais elles doivent être pratiquées avec précaution. Quiconque faisant de l'exercice ressent un regain d'énergie et parvient plus facilement à contrôler son poids. 

Il s'agit cependant de faire attention. Si la glycémie n'est pas dans la plage d'objectifs fixés par l'équipe médicale, le diabétique peut se faire plus de mal que de bien en pratiquant des activités physiques. 

Dans quelle mesure les activités physiques pourraient-elles être néfastes ? C'est simple. Comme l'insuline , l'exercice permet de diminuer la glycémie car les muscles utilisent le glucose comme source d'énergie. Avoir un taux de glucose inférieur à 100 mg/dl et donc risquer l'hypoglycémie peut être dangereux. Une glycémie de 250 mg/dl ou supérieure ou la présence de cétones dans les urines peut en effet aussi présenter un risque. 

Cela ne veut pas dire que les personnes atteintes de diabète de type 1 ne peuvent pas pratiquer d'activités physiques. Cela signifie simplement que des soins et une planification plus attentifs doivent être mis en œuvre pour garantir qu'aucune complication ne sera provoquée par ces exercices physiques. Si le diabétique contrôle bien sa glycémie en permanence, il n'y a aucune raison de restreindre ses activités. Le sport au quotidien ainsi que des activités physiques rigoureuses peuvent favoriser la circulation et sont recommandés. Cependant, même avec un bon contrôle glycémique, une surveillance constante doit être mise en place pour garantir que les taux de glucose ne subissent pas de creux ni de pic. 

Par exemple, si une personne atteinte de diabète de type 1 contrôle sa glycémie et enregistre une glycémie à jeun proche de 100 mg/dl ou moins, elle doit ingérer des glucides supplémentaires avant de faire du sport pour augmenter sa glycémie et compenser celle qui sera brûlée pendant l'activité physique. Cela permettra d'éviter une hypoglycémie. Après des exercices physiques intenses, la glycémie doit être vérifiée à nouveau. Le contrôle est beaucoup plus simple si la personne porte un appareil de mesure du glucose en continu car elle pourra visualiser l'évolution de son taux de glucose et anticiper les situations d'hyper/hypoglyécmie.

Si la glycémie est supérieure à 250 mg/dl, il est préférable d'éviter toute activité physique jusqu'à ce que le taux de glucose ait diminué. 

Conseils aux diabétiques actifs : 

  • Apprenez à connaître votre corps en surveillant systématiquement votre glycémie. 
  • Assurez-vous de planifier vos activités en tenant compte de vos prises d'insuline et de l’heure de vos repas. Faire de l'exercice après une période de jeûne trop longue peut poser problème et engendrer une hypoglycémie, voire pire, un coma diabétique. 
  • Prévoyez des aliments riches en glucides à manger pendant et après des exercices intensifs. 
  • Si vous commencez un programme d'entraînement après une période d'inactivité, consultez votre médecin pour vous assurer que l'activité choisie ne pose pas problème compte tenu de votre glycémie actuelle.
  • Après votre séance de sport, vous devrez peut-être attendre un peu avant de prendre de l'insuline pour éviter une chute soudaine du taux de glucose. 
  • Prenez soin de vos pieds en les examinant avant et après avoir fait du sport. Utilisez des chaussures de sport adaptées et des chaussettes moelleuses pour éviter les abrasions. En cas de durillon ou de coupure, soignez la plaie immédiatement.
  • Ne faites jamais d'exercice seul et faites-vous accompagner d’une personne qui est au courant de votre maladie. Si vous pratiquez un sport collectif, par exemple, assurez-vous que les membres de l'équipe ou les entraîneurs savent que vous êtes diabétique et savent reconnaître les signes annonciateurs d'un problème. 
  • Buvez beaucoup pendant que vous vous entraînez. Non seulement vous devez vous hydrater, mais vous allez également brûler beaucoup de glucose si vous pratiquez une activité intense et vous devrez compenser cette perte à l'aide d'une boisson riche en glucides, pas avec de l'eau ni une boisson de régime. 
  • Prenez l'habitude de placer des cachets de glucose ou des bonbons dans votre sac de sport pour les avoir sous la main en cas de besoin. 
  • Soyez attentif aux signes qui vous indiquent que vous devez vous arrêter. Si vous avez la tête qui tourne, si vous vous sentez nauséeux, faible, si vous ressentez une douleur dans la poitrine ou sous les aisselles, arrêtez votre activité. Attendez 15 minutes pour voir si vous vous sentez mieux. Si ce n'est pas le cas, appelez votre médecin. 
  • Gardez à l'esprit que les effets de la pratique d'une activité ne se font pas ressentir immédiatement . L'hypoglycémie est plus susceptible de survenir 4 à 6 heures après une activité physique qu'immédiatement après. Voilà pourquoi la surveillance de la glycémie est aussi importante. Ne laissez pas la peur d'aller trop loin vous priver d'exercice.
Les activités physiques sont un excellent moyen de garder votre corps en forme et votre diabète sous contrôle tant que vous vous surveillez avec soin.

Dernière mise à jour le : 10 décembre 2008